30 septembre 2022

Un petit tour au Parc Chevassu


M. Chevassu, horloger à Dole dans le Jura, est condamné au bagne à Belle-île en mer pour avoir comploté contre Napoléon III. Libéré en 1885, il s’établit à Hennebont (Morbihan) et fait fortune dans l’industrie horlogère. 
Il se consacre à sa nouvelle passion (la botanique) et acquiert une propriété (qui deviendra le parc de Kerbihan, actuellement parc public de la ville d’Hennebont). 
En 1920, son fils Victor bijoutier lorientais (également passionné de botanique) achète un domaine sur une ancienne carrière à Lorient. Il plante et acclimate des essences exotiques. C’est ce domaine qui porte aujourd’hui le nom de "parc Chevassu" 
En 1973, la ville de Lorient achète cette ancienne propriété de Victor Chevassu lien 



Véritable poumon vert inauguré en 1976, le parc Chevassu obtient en 2006 le label ‘’jardin remarquable’’ 
























Très peu de fleurs lors de cette sortie 








Il faudra attendre de meilleures journées 


29 septembre 2022

Chapelle Saint Eutrope

 Commune de Quimperlé



La date exacte de la fondation de l´hôpital n´est pas connue.
 Plusieurs léproseries ou « maladreries » sont attestées dans les environs de la ville dès le 13e siècle. 
Un premier bâtiment destiné aux soins des malades pourrait remonter au 14e siècle 

De cet hôpital il ne reste pas grand chose

L´ensemble est composé d´un sanctuaire de plan rectangulaire avec bras sud (oratoire ou choeur des religieuses) ; la nef est prolongée, vers l´ouest, par un corps de bâtiment renfermant un sous-sol et deux salles de malades superposées d´environ 150 m2 de surface chacune. 
Ces salles communiquent directement avec la chapelle permettant ainsi aux malades d´entendre ou d´assister aux offices. 
Cette communication est assurée, au premier niveau, par une tribune (la seconde tribune à été aménagée plus tardivement). 
Un petit corps de logis se greffe à la fois sur la chapelle et les salles des malades, la distribution étant assurée par un escalier en vis qui est en pierre entre le sous-sol et le premier étage et en bois dans la partie supérieure ; cette différence de matériaux correspond sans doute à un rehaussement intervenu au 17e siècle. (Christel Douard 2001)



Une chambre de malade à été reconstruite à l'étage 



Et de la -haut 












Et là comme pour la Chapelle St David , nous avons été accueillis par les Amis de l'Hôpital Fremeur qui continuent de veiller sur ce patrimoine très particulier 


C’était le 25 mars dernier,  la cloche de la chapelle Saint-Eutrope, à Quimperlé, se faisait entendre. 
« Elle a sonné pendant dix minutes, un son clair et beau. 

C’était symbolique », souligne Anne Coudriau, présidente de l’association Les Amis de l’Hôpital Frémeur.

Depuis, les membres de l’association ont continué à travailler pour la préservation, la restauration et la mise en valeur du site. 
« Il faut être très vigilant », avance la présidente, qui explique que la chapelle est objet de toutes les attentions. 

« On l’utilise et on la fréquente très régulièrement. 
On veille sur la partie restaurée et sur celle à restaurer ». 


Le Telegramme du 22 septembre 2022