20 octobre 2017

Behuard (Anjou , Pays de Loire )

Béhuard est l'unique commune à être une île sur la Loire. 


Située dans le périmètre du Val de Loire classé au patrimoine mondial de l'Unesco, à une quinzaine de kilomètres au Sud-Ouest d'Angers, le village ligérien est ceinturé 
par deux bras de la Loire. 

Béhuard, labellisée "Petite Cité de Caractère" en 2004, ne compte qu'une centaine d'habitants à l'année.
Ce prestigieux label permet à cette petite cité, aux multiples charmes, d'accueillir de nombreux visiteurs

Nos premiers pas en longeant la Loire  nous a conduit là 






L’école des Petits Clercs a été fondée en 1918 par l’abbé Grangereau, située dans une maison du village, à côté de l’actuelle Maison Diocésaine. 
L’école préparait au séminaire des enfants orphelins suite à la guerre ou réfugiés de familles pauvres. Ces enfants en plus de leurs études servaient aux offices et travaillaient à l’imprimerie qui éditait les Annales de Béhuard.
 L’école ferme en 1952, l’évêque d’Angers y installe une maison de missions et de retraite. 
Des prêtres missionnaires du monde entier viennent y séjourner. 
La maison accueille des groupes ou des individuels (prêtres, religieux, laïcs, chrétiens, désireuses de vivre une période de ressourcement, de repos ou un temps spirituel). 
 La grande bâtisse actuelle construite en 1932 est surmontée d’un campanile 
que couronne une Vierge d’or. 
Maintenant le carillon récemment restauré égrène son chant cristallin le samedi et le dimanche à la gloire de Notre Dame de Béhuard. 
La demeure, claire et spacieuse, s’ouvre largement sur la Loire, est entourée d’un beau jardin.

  Un peu loin le  Calvaire  




Le calvaire de Béhuard a été construit après la première guerre mondiale comme un « monument du souvenir, à la mémoire de tous nos héros de la région, tombés dans la dernière guerre ». 
Les annales de Béhuard font état de deux grandes célébrations, les 22 août 1927 et 30 août 1928. 
La seconde regroupait pour l'inauguration, autour de Mgr Rumeau, environ 200 prêtres et 10 000 pèlerins, avec un groupe important d’anciens combattants l’Union nationale des combattants qui a toujours comme devise « Unis comme au front ». 
Sont également présentes des délégations des départements voisins. 
Les statues en fonte représentent le Christ en croix, Marie sa mère, l’apôtre Jean et les deux larrons crucifiés avec lui.  suite ..

Ce village est très pittoresque , je vous montre ça demain 

19 octobre 2017

Eglise Ste Maurille

Chalonnes sur Loire 


L’église Saint-Maurille placée sur un piton rocheux dominant le fleuve bénéficie d’un site remarquable. 
Maurille, quatrième évêque d’Angers était venu se mettre au service de Saint Martin de Tours, il mourut en 453 devenant la première grande figure du christianisme en Anjou. 
L’histoire tourmentée de la vallée de la Loire du fait des invasions normandes mais aussi des conséquences de la révolution a conduit les restaurateurs du XIXe siècle à garder le chœur de l’église du XIIe siècle, la coupole, ainsi que la chapelle Plantagenêt.





















Dans un souci d’exigence patrimoniale et d’innovation, décision est prise en 2010 de faire appel à un artiste contemporain associé à un maître verrier pour valoriser 12 vitraux du sur les 14 de la nef et du choeur ; c’est l’artiste Pierre Mabille qui est retenu, associé aux Ateliers parisiens Duchemin, maîtres verriers. 
 Né en 1958, représenté par la Galerie Jean Fournier à Paris, Pierre Mabille, peintre, est l’auteur de nombreuses expositions tant en France qu’à l’étranger ; il est professeur à l’école Supérieure d’art de Nantes-Métropole, il s’agit là de sa première réponse à une commande publique de vitraux.

Les vitraux de l’église Saint-Maurille forment aujourd’hui un ensemble visible immédiat (bleu au sud, jaune au nord), créant d’emblée une dynamique contrastée et complémentaire des deux tonalités dominantes. 
 Cet espace chromatique se donne comme la synthèse possible d’un lieu de rassemblement, de méditation, rythmé par des lignes graphiques dont la variété des densités accompagne désormais notre déambulation.

J'ai adoré me trouver là ...


18 octobre 2017

Mercredi c'est .....Musique



C'est Zaza qui assure la pour la relève pour cette  276 eme ..

Mon thème : « Se préparer à danser pour Halloween »





J'ai trouvé cette petite video amusante ..




Bon il n'y a plus qu'a essayer ..


17 octobre 2017

Chalonnes sur -Loire

Un arrêt surprise sur les bords de la Loire 

Depuis la plus haute antiquité, la situation de Chalonnes, au confluent du Layon et de la Loire, a été particulièrement imposante

La ville a pu développer son commerce et ses échanges 
avec les grandes villes de la région. 

Ce passé glorieux se perçoit encore aujourd’hui à travers la mémoire des habitants et de différents lieux chargés d’histoire.

Voir sur le site de la ville Link

Nous sommes en Maine et Loire 

Nous avons décidé de longer la Loire 
















Tout au bout du chemin L'Eglise St Maurille  , 
nous y serons Jeudi 

16 octobre 2017

Moisdon -la-rivière

Site des Forges

Patrimoine industriel protégé




Au sud de Châteaubriant, Moisdon-la-Rivière est traversée par le Don, affluent de la Vilaine, qui coule le plus souvent au milieu de falaises déchiquetées, couvertes de bruyères, genêts, ajoncs... 
ou de bois de pin. 
Cette rivière alimente l'étang de la Forge. 
Le site pittoresque de la Forge Neuve est classé par le Ministère des Affaires Culturelles. 
Des promenades sont possibles dans les landes et les bois environnants par des sentiers escarpés. 

Les amis de la forge ont un site 















Chaque porte ayant un petit nom 











La Maison du Pourriatz et sa chapelle 







L'étude des forges du pays de Châteaubriant a été effectuée en 1984 par le service régional de l'Inventaire. 
Un livre abondamment documenté, et une exposition à la Forge Neuve en font l'objet. 
Le site présente une forge fabrique de fer au 17ème siècle : logements d'ouvriers (du fondeur au "renoueur de jambe"), la chaussée, les ponts, les déversoirs, l'étang, la rivière, l'implantation des divers ateliers, hauts-fourneaux, moulerie, affinerie, fenderie, charpenterie, boutique du maréchal ; 
Depuis le site public aussi les halles à charbon remarquables, et sur le domaine privé, le manoir du maître de forge, la chapelle Saint Eloi, le potager, la maison "du Pourriatz", maître associé. ( Site classé et constructions inscrites à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques). 
Il ne faut pas oublier que ce site a servi de Camp d'internement pour les espagnols et les tziganes entre 1939 et 1942...lien 

Cet endroit était fermé au public  , nous étions hors saison 
Nous avons donc fait le tour du proprietaire et fait un arrêt déjeuner