8 mars 2014

Marie-Guilhelmine Leroux-Delaville (1768-1826)

En cette journée ou nous fêtons "la Femme"


Portrait d'une Négresse 

A la veille de la Révolution, Marie-Guilhelmine Leroux-Delaville (1768-1826) fait partie d’une petite élite de jeunes femmes peintres qui réussissent à suivre l’enseignement de maîtres, sans appartenir à une famille d’artistes.
 Elève d’Elisabeth Vigée-Lebrun, elle fréquente aussi, à partir de 1786, l’atelier de David et expose de premières toiles de style néoclassique, sous sa direction, en 1791. 
 Mariée, en 1793, à Pierre Vincent Benoist, royaliste suspecté de conspiration, elle est soumise à des visites domiciliaires pendant que son mari se cache. 
 Elle survit sous la Terreur avec son premier enfant, en vendant de petits portraits au pastel et des scènes de genre moralisantes.


Auto portrait 1790
Pour en savoir plus sur cette grande dame voir le lien ici 
N'oubliez pas de cliquer sur la petite vidéo qui accompagne ce texte 

Cet article va servir pour deux communautés aujourd'hui
La toute première est celle du Tableau du Samedi 
de notre ami Jean-Marie 



Et par la même occasion  je le propose aussi à Sherry pour son "Casse tête de la semaine" dont le thème 
était" Femme exceptionnelle "en l' honneur de ce 8 mars

17 commentaires:

  1. bonjour Claudine
    magnifique le portrait de la negresse bon week end bisous
    Marcel

    RépondreSupprimer
  2. merci! je découvre cette artiste et je vais aller en savoir plus!
    bon dimanche
    bises
    sophie

    RépondreSupprimer
  3. Les femmes peintres des siècles passés avaient beaucoup de mérite, car ce "métier" appartenait aux hommes. Les meilleures ont insisté et se sont fait un nom. A moins que ne soit les plus chanceuses. Je vais me tuyauter sur l'hsitoire de cette dame. Je te souhaite, mais c'est gagné, un dimanche ensoleillé. Florentin.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce partage Claudine, je la découvre, le premier tableau est magnifique, émouvant dans la tristesse de la femme et le deuxième très beau, quelle finesse de visage et son portrait semble la regarder, j'adore
    Douce soirée & gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. je découvre ce tableau et cette peintre merci Claudine
    josette de retour !

    RépondreSupprimer
  6. C'est une merveilleuse découverte que ce talent de femme.
    J'ai appris l'essentiel sur elle en quelques mots grâce à ton très bel article.
    Très bonne soirée, bises, Marc de Metz.

    Merci pour ton commentaire sous les photos de la cathédrale de Metz sous le soleil.
    Nous avons la chance ici d'avoir l'un des joyaux du monde médiéval dans le Monde (en fait en Europe...)
    A bientôt Claudine.

    RépondreSupprimer
  7. quelle bonne idée de célébrer une femme peintre, elles n'étaient pas si nombreuses
    en plus de son talent elle était très courageuse
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. bonsoir Claudine
    d'une pierre deux coups !
    tu as bien raison, il faut marquer cette journée
    je crois que c'est très important !
    ces portraits sont magnifiques
    je ne connaissais pas cette artiste
    qui a vécu en une période terrible
    et qui a su faire front !
    merci pour cette belle participation
    et tous ces renseignements
    si intéressants
    bonne soirée
    bon dimanche
    bises amicales

    RépondreSupprimer
  9. Un beau partage !!! Bravo !!!
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  10. Une femme de talent et de courage. Merci pour le lien.Douce soirée, bises Canelle

    RépondreSupprimer
  11. Ce portrait est splendide!
    Les couleurs : bleu et blanche fond ressortir le pigment de la peau, et la femme est très belle.
    Une belle découverte pour moi.

    RépondreSupprimer
  12. Une excellente façon de feter les femmes.Représenter une femme de couleur en ces temps où l'esclavage était encore de mise dans certains pays était une vraie gageure!!!
    Bravo pour ton choix
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Une belle découverte Claudine. Bises

    RépondreSupprimer
  14. très joli le portrait de la négresse

    RépondreSupprimer
  15. Je ne la connaissais pas du tout.
    Merci pour la découverte Claudine. Ce sont de très beaux portraits.

    Bisous et douce soirée.

    RépondreSupprimer
  16. une vie difficile en tant que femme de....et en tant qu'artiste aussi mais la survie en dépendait
    merci pour ta présentation

    RépondreSupprimer


Les commentaires sont modérés pour permettre a tous et à toutes de laisser un petit mot sans être obligée de montrer patte blanche
Merci à vous tous

Pour tous ceux qui n'ont pas la fenêtre des commentaires , je n'ai rien touché donc je ne peux pas reparer ..par contre n'hésitez pas au bas de l'article de cliquer sur accueil pour reactualiser la page
Je suis désolée mais si cela vous ennuie ou vous prends trop de temps je ne vous en voudrais pas
Merci pour votre comprehension