20 octobre 2017

Behuard (Anjou , Pays de Loire )

Béhuard est l'unique commune à être une île sur la Loire. 


Située dans le périmètre du Val de Loire classé au patrimoine mondial de l'Unesco, à une quinzaine de kilomètres au Sud-Ouest d'Angers, le village ligérien est ceinturé 
par deux bras de la Loire. 

Béhuard, labellisée "Petite Cité de Caractère" en 2004, ne compte qu'une centaine d'habitants à l'année.
Ce prestigieux label permet à cette petite cité, aux multiples charmes, d'accueillir de nombreux visiteurs

Nos premiers pas en longeant la Loire  nous a conduit là 






L’école des Petits Clercs a été fondée en 1918 par l’abbé Grangereau, située dans une maison du village, à côté de l’actuelle Maison Diocésaine. 
L’école préparait au séminaire des enfants orphelins suite à la guerre ou réfugiés de familles pauvres. Ces enfants en plus de leurs études servaient aux offices et travaillaient à l’imprimerie qui éditait les Annales de Béhuard.
 L’école ferme en 1952, l’évêque d’Angers y installe une maison de missions et de retraite. 
Des prêtres missionnaires du monde entier viennent y séjourner. 
La maison accueille des groupes ou des individuels (prêtres, religieux, laïcs, chrétiens, désireuses de vivre une période de ressourcement, de repos ou un temps spirituel). 
 La grande bâtisse actuelle construite en 1932 est surmontée d’un campanile 
que couronne une Vierge d’or. 
Maintenant le carillon récemment restauré égrène son chant cristallin le samedi et le dimanche à la gloire de Notre Dame de Béhuard. 
La demeure, claire et spacieuse, s’ouvre largement sur la Loire, est entourée d’un beau jardin.

  Un peu loin le  Calvaire  




Le calvaire de Béhuard a été construit après la première guerre mondiale comme un « monument du souvenir, à la mémoire de tous nos héros de la région, tombés dans la dernière guerre ». 
Les annales de Béhuard font état de deux grandes célébrations, les 22 août 1927 et 30 août 1928. 
La seconde regroupait pour l'inauguration, autour de Mgr Rumeau, environ 200 prêtres et 10 000 pèlerins, avec un groupe important d’anciens combattants l’Union nationale des combattants qui a toujours comme devise « Unis comme au front ». 
Sont également présentes des délégations des départements voisins. 
Les statues en fonte représentent le Christ en croix, Marie sa mère, l’apôtre Jean et les deux larrons crucifiés avec lui.  suite ..

Ce village est très pittoresque , je vous montre ça demain